+7 (831) 262-10-70

+7 (831) 280-82-09

+7 (831) 280-82-93

+7 (495) 545-46-62

42Б, ul. B. Pokrovskaya, Nizhny Novgorod, Russia, 603000

Lundi au vendredi de 9 à 18 heures (GMT+3)

La traduction de l'azéri, langue de l'Azerbaïdjanazeri

Traduction de la langue azerbaïdjanaise

Le bureau de traduction Alba fournit des services en matière de traduction de la langue azerbaïdjanaise de tout document, y compris traduction de la langue azerbaïdjanaise des diplômes, des actes de naissance, des contrats, des testaments légalisés par notaire (la traduction notariale de l’azerbaïdjanais). Nos traducteurs sont prêts à accomplir la traduction de l'azéri et en azéri des documents juridiques, des dossiers techniques, des belles-lettres, ainsi qu’effectuer l’interprétation de l'azéri.

L'azéri ) appartient aux langues turques répandues en Asie du sud-ouest. La langue azerbaïdjanaise fait partie du groupe des langues oghouz et a beaucoup de traits communs avec d’autres langues de ce groupe: le turc et le turkmène. À présent la langue azerbaïdjanaise est utilisée en Azerbaïdjan, en Russie (surtout au Daghestan), en Géorgie, en Iran, en Irak, en Turquie, en Syrie, en Ukraine, aux États-Unis d’Amérique, en Grande Bretagne, en Allemagne et d’autres pays de l’Asie Centrale - au Kazakhstan, en Ouzbékistan et en Turkménie. D’après différentes estimations le nombre de locuteurs natifs de la langue azerbaïdjanais est de 30 à 50 millions de personnes.

L’histoire de la langue azerbaïdjanaise

La langue azerbaïdjanaise moderne dérive du dialecte oghouz est de la langue turque qui s'est répandue en Asie du sud-ouest à l’époque de la migration turque du Moyen Âge. La langue azerbaïdjanaise a évolué sous l’influence des langues perse et arabe. Progressivement la langue azerbaïdjanaise a supplanté les langues du groupe iranien de l’Iran du nord et d’une partie du territoire du Caucase. L’histoire de la langue azerbaïdjanaise peut être divisée en deux grandes périodes: ancienne (XVI-XVIII siècles) et moderne (après le XVIII ème siècle). La langue azerbaïdjanaise ancienne se distingue de la langue azerbaïdjanaise moderne par un grand nombre d’emprunts lexiques et syntaxiques pris des langues perse et arabe. La langue azerbaïdjanaise moderne n’est pas seulement une langue de littérature et de poésie, mais aussi une langue de journalisme et de science. La langue azerbaïdjanaise littéraire a été unifiée avec la perte d’un grand nombre d’éléments turcs (iranismes et ottomanismes). Entre 1900 et 1930 il y avait quelques programmes concurrents d’unification de la langue azerbaïdjanaise pour simplifier la langue écrite azerbaïdjanaise et pour la rendre plus accessible aux masses populaires illettrées. Au XX siècle l’alphabet de la langue azerbaïdjanaise a changé deux fois. D’abord elle est passée de l’écriture perse-arabe à l’alphabet latin, ensuite du latin à l’alphabet cyrillique. Avec cela la langue azerbaïdjanaise en Iran était toujours basée sur l’écriture perse-arabe. Malgré le soutien de la langue à l’époque soviétique elle n’est devenue la langue officielle de l'Azerbaïdjan qu’en 1978 (simultanément avec le géorgien en Géorgie et l'arménien en Arménie). Après avoir obtenu l’indépendance la République d’Azerbaïdjan est passée à l’alphabet latin après la Turquie.

Faits intéressants sur la langue et la culture azerbaïdjanaises:
• la terminaison répandue des noms de famille azerbaïdjanais –zadé signifie «né, descendant de». Initialement ce suffixe provenant du verbe «zaïden» s’ajoutait au prénom de père ou de grand-père (par exemple, Oulvi-zadé, Farid-zadé);
• Le Centre de la langue et de culture azerbaïdjanaise a été ouvert et fonctionne à l’Université Linguistique d’État de Moscou. Le Centre a été solennellement ouvert le 15 avril 2009 par le recteur de l’Université Linguistique d’État de Moscou I.I. Khalyeva et le recteur de l’Université slave de Bakou K.M. Abdoullayev.
• la plupart de locuteurs natifs de l'azéri comprennent le turc – tant ces langues sont proches. Dans les années 1992-1993 le Parti du Front Populaire d’Azerbaïdjan a rebaptisé la langue officielle d’Azerbaïdjan en Türk dili ("Langue turque"), mais Gueydar Aliyev a fait un roque inverse. Certains chercheurs estiment que la langue azerbaïdjanaise est un dialecte de la langue turque;
• la capitale de la République d’Azebaïrdjan est Bakou, la devise –le manat, le plus haut -Bazardyuzyu;
• en 1994 la langue russe été utilisée par 38 % de la population de la République d’Azerbaïdjan et l'azéri par 62 %. Depuis 15 ans la situation a changé en faveur de la l'azéri;
• la plupart de locuteurs natifs de la langue azerbaïdjanaise habite non pas en République d’Azebaïdjan, mais sur le territoire d’Iran (30 millions de personnes d’après différentes estimations);
• depuis le XVI siècle jusqu’au début du XX siècle la langue azerbaïdjanaise a été lingua- franca sur tout le territoire de la Transcaucasie, y compris le Daghestan, l’Arménie Turque, l’Azebaïdjan iranien;
• Nagorny Karabakh, région de la Transcaucasie considéré officiellement son territoire, est contrôlé en réalité par la République de Nagorny Karabakh.

L’étiquette d’affaires et la culture d’Azerbaïdjan

Les Azerbaïrdjanais gesticulent beaucoup plus activement que les Européens pour rendre leur parole émotionnelle. Même à la rencontre de gens peu connus (taxis, serveurs, employés) il faut dire bonjour. Lors des rencontres les invités se saluent à mesure que les gens arrivent. D’habitude ceux qui sont arrivés plus tôt se lèvent pour saluer une personne qui arrive. Dans ce cas la poignée de main a lieu pas seulement entre les personnes de connaissance. En l’Azerbaïdjan il est indécent de se trouver longtemps à côté d’une autre personne même inconnue, par exemple dans le transport, et ne pas entamer une conversation.