+7 (831) 262-10-70

+7 (831) 280-82-09

+7 (831) 280-82-93

+7 (495) 545-46-62

42Б, ul. B. Pokrovskaya, Nizhny Novgorod, Russia, 603000

Lundi au vendredi de 9 à 18 heures (GMT+3)

La traduction de de la langue croate

Traduction de de la langue croate

Le bureau de traduction Alba est prêt à effectuer e la traduction écrite du croate en russe, ainsi que la traduction du russe en langue croate, et aussi l’interprétation croate. En 2008 le volume des échanges de la Russie et de la Croatie a atteint 2,28 millards d’euros, pendant cette période 176 000 touristes de la Russie ont visité la Croatie. La traduction de la langue croate des documents sur l'immobilier, des certificats de mariage et de divorce, ainsi que la traduction en langue croate des prospectus touristiques sont le plus souvent effectués. Malgré la similitude des langues russe et croate il existe la nécessité d’interprétation de la langue croate aux cours des rencontres, des pourparlers au téléphone, lors des audiences ou des visites chez le notaire.

La langue croate appartient aux langues slaves du sud et est répandue principalement en Croatie, en Bosnie - Herzégovine, où elle est la langue officielle, ainsi que parmi les communautés croates dans d’autres pays (par exemple, la région Molise en Italie). L’alphabet croate est basé sur l’alphabet latin.

La langue croate de littérature moderne s’est formée sur la base de la littérature âgée de plus de neuf cents ans qui a été écrite en mélange de vieux slave ecclésiastique et de patois. Les premières sources écrites de la langue croate ont apparu au IXème siècle quand le vieux slave ecclésiastique a été utilisé comme langue d’offices divins et aussi pour les besoins séculiers. Le monument le plus important de la langue ancienne croate est la Dalle de Bachtchan se rapportant au XIème siècle. Ce monument présente une immense dalle en pierre qui a été trouvée dans une petite église de Sainte Lucie sur l’île au nom difficile à prononcer Krk. Le texte sur la dalle est écrit en alphabet glagolitique et contient des renseignements importants sur l’histoire de la Croatie, en particulier le roi de la Croatie de cette époque Dmitar Zvonimir est mentionné. La standardisation de la langue croate a commencé par la publication à Venise du dictionnaire de cinq langues de Faust Vrantchitch (Dictionarium quinque nobilissimarum Europae linguarum — Latinae, Italicae, Germanicae, Dalmatiae et Ungaricae) en 1595, ainsi que la publication de la première grammaire croate publiée par Bartoul Kasitch en 1604 (Institutionum linguae illyricae libri duo). La traduction de la Bible en langue croate par le jésuite Kassitch a jeté les bases de la langue croate moderne.

Faits intéressants sur la langue croate:

• la langue croate a trois dialectes dont les noms dérivent de la pronociation du mot «tchto» (que): les dialectes tchakavsky (tcha – tchto), kaykavsky (kay –tchto) et chtokavsky (chto – tchto);
• dans la langue croate il y a un ton ascendant et un ton descendant ce qui rend son prononciation très mélodieux;
• il y a dans le monde huit universités où l’enseignement est mené en croate. Elles se trouvent dans les villes de Zagreb, Split, Riéka, Osiék, Zadar, Doubrovnik, Pula et Mostar.