+7 (831) 262-10-70

+7 (831) 280-82-09

+7 (831) 280-82-93

+7 (495) 545-46-62

42Б, ul. B. Pokrovskaya, Nizhny Novgorod, Russia, 603000

Lundi au vendredi de 9 à 18 heures (GMT+3)

La traduction de l’italien en russe

La traduction de l’italien en russe

Au bureau de traduction Alba vous pouvez commander les services concernant la traduction de l’italien en russe et du russe en italien de tout document:
- la traduction juridique de l’italien ou en italien des contrats, des passeports, des certificats de mariage (de divorce, de naissance), des documents constitutifs (statuts), des documents financiers, des certificats d’enregistrement, de connaissement, des déclarations en douane ou des procurations;
- la traduction technique de la langue italienne des spécifications, des certificats, des dessins techniques, des circuits électriques, de la littérature scientifique, des exigences des normes techniques, des certificats et des rapports d'essais;
-la traduction de l’italien des nouvelles, des récits, des pièces, des romans, des scénarios, des vers, des chansons, des matériels publicitaires.

Nous sommes aussi aussi prêts à effectuer l’interprétation de l’italien qui sera réalisée par les meilleurs interprètes qualifiés d’italien. La traduction italienne effectuée peut être certifiée par le notaire et en cas de nécessité et légalisée (apposition de l’apostille).

La langue italienne – est l’une des langues romanes qui est la langue natale pour plus de 70 millions de personnes dans le monde, près de 150 millions parlent la langue italienne comme langue étrangère. La langue italienne est une langue officielle en Italie, en Suisse, au Saint-Marin, au Vatican. La langue italienne littéraire est basée sur le dialecte toscan (et sur les dialectes de la ville de Florence). La langue italienne est plus proche du latin que n’importe quelle autre langue romane.

L’Histoire de la langue italienne

Le premier texte qu’on peut référer avec certitude à la langue italienne et non pas au latin vulgaire se rapporte aux années 960 – 963 de notre ère et présente des insertions faites en l'un des dialectes italiens et incluses au texte des décrets juridiques écrits en latin. La langue qui plus tard recevrait le nom de la langue italienne s’est formée au début du XIVème siècle grâce pour beaucoup aux travaux de Dante Aliguieri qui a mélangé dans son œuvre «La Divine Comédie» les dialectes italiens du sud (surtout le sicilien) avec sa langue natale toscane. Les travaux de Dante se sont répandus en Italie et la langue utilisée dans la «Divine Comédie» est devenue «la norme canonique de la langue italienne». Ainsi grâce à Dante et à l’essor économique de la Toscane à la fin du Moyen Âge la langue toscane a servi de base à la langue italienne officielle. Pendant longtemps les gens ont parlé leurs dialectes dans chaque ville de l’Italie. Jusqu'à maintenant la langue italienne a un nombre important de dialectes.

Au XVIème siècle en Italie les linguistes se disputaient sur le critère qu’il fallait mettre à la base de la normalisation de la langue italienne. Comme résultat en 1612 l’Académie della Crusca, l’établissement académique de l’Italie, qui se composait des connaisseurs et des experts de philologie et de linguistique de la langue italienne, a édité le premier dictionnaire de la langue italienne qui a servi de modèle pour les langues française, espagnole, allemande et anglaise.

C’est l’occupation de l’Italie par la dynastie des Habsburg (XVIème siècle), et quelques siècles plus tard par Napoléon Bonaparte (XIXème siècle) qui ont influencé fortement l’évolution de l’italien. De ce fait la langue italienne s'est développée sous une grande influence de l’espagnol au XVIème siècle et de la langue française au XIXème siècle. Néanmoins la lutte contre les envahisseurs a contribué à l’unification et à la formation d’une langue commune.

Faits intéressants sur la langue italienne:

• le mot «Pinocchio» signifie en italien «pignon» ou graine de pomme de pin;
• le mot italien «ciao» signifie simultanément et «bonjour» et «au revoir»;
• tous les mots italiens avec les lettres J, K, W, X et Y sont des emprunts des autres langues (par exemple, jeans, whisky, taxi);
• le 9 avril 1809 Napoléon Bonaparte a édité un décret selon lequel «la langue italienne peut être utilisée en Toscane ensemble avec la langue française dans les tribunaux, les actes notariaux et les documents privés», le prix de 500 napoléons a été établi pour les auteurs dont les travaux contribueraient d’une manière efficace au soutien de la langue italienne dans toute sa pureté». L’édition du décret a suivi les tentatives d’imposer la langue française au duché de Toscane;
• en Italie la prononciation du sud diffère de la prononciation du nord. Par exemple, en Toscane les Italiens prononcent «с» comme «h». En résultat la phrase «Coca-Cola con la cannuccia» (Coca-Cola avec paille) sonne comme «Hoha-Hola hon la hannuccia». Ces particularités permettent d’identifier facilement de quelle région de l’Italie sort cette personne;
• les mots régate, fresque, brocoli, basilique sont d’origine italienne. En italien il y a beaucoup de mots qu’on peut dire faux amis de traducteur (par exemple, camera – chambre, confetti – sucrerie);
• le caractère musical de la langue italienne s’explique par ce que tous les mots, sauf certains articles, prépositions et emprunts, se terminent par une voyelle.

Discuter la langue italienne sur le forum