+7 (831) 262-10-70

+7 (831) 280-82-09

+7 (831) 280-82-93

+7 (495) 545-46-62

42Б, ul. B. Pokrovskaya, Nizhny Novgorod, Russia, 603000

Lundi au vendredi de 9 à 18 heures (GMT+3)

La traduction de la langue japonaise

Traduction de la langue japonaise

Le bureau de traduction Alba effectue la traduction professionnelle de la langue japonaise en russe, ainsi que du russe en japonais. Les traducteurs qualifiés de la langue japonaise de notre bureau de traduction réaliseront la traduction de bonne qualité et au terme fixé de la langue japonaise des textes sur des sujets divers: juridiques, techniques, de médecine, représentatifs des marchandises (déclaration en douane, facture, feuille de colisage, connaissement et d’autres), ainsi que la traduction des sites.

La langue japonaise fait partie de la famille des langues de l’archipel du Japon et des îles Ryükü. Ses liens génétiques avec d’autres familles de langues ne sont pas éclaircis définitivement. Certains scientifiques estiment que la langue japonaise appartient à la famille des langues altaïque. Près de 130 millions personnes qui habitent principalement au Japon parlent japonais. Le lexique de la langue japonaise compte un grand nombre d’emprunts des autres langues (du chinois, du portugais, du danois, de l’anglais).

Les faits intéressants sur la langue japonaise:

• en japonais le mot «karaoke» signifie «orchestre vide», le nom du mont Fujiyama - «montagne raide»;
• tous les mots de la langue japonaise qui ne se terminent pas par une voyelle se terminent par la lettre «n»;
• le mot «métro» en japonais s’écrit avec trois caractères qui signifient séparément «bas», «sol» et «fer»;
• au japonais il n’y a pas catégories grammaticales comme la conjugaison du verbe, le genre des noms, les articles, l’ordre des mots est absolument libre, et avec cela la langue japonaise est considérée comme une des langues les plus difficiles à étudier;
• dans l’éciture japonaise coexistent les sinogrammes (kandzi) et deux alphabets japonais de syllabiques 48 lettres dans chacun: khiragana et katakana.
• jusqu’au milieu du 20 siècle la langue japonaise ne possédait pas de différence entre les couleurs bleue et verte, et un mot “aoy » a été utilisé pour leur désignation.

Discuter sur le forum