+7 (831) 262-10-70

+7 (831) 280-82-09

+7 (831) 280-82-93

+7 (495) 545-46-62

42 B, ul. B. Pokrovskaya, Nizhny Novgorod, Russia, 603000

Lundi au vendredi de 9 à 18 heures (GMT+3)

La traduction du moldave (roumain)

La traduction du moldave (roumain)

Le bureau de traduction Alba effectue les traductions du moldave (roumain) en russe et du russe en roumain (moldave) des textes concernant des domaines divers. La nécessité en traduction du moldave (roumain) a essentiellement augmenté après la sortie de la Moldavie de l’URSS. Le plus souvent on demande d’effectuer la traduction du moldave des documents personnels certifiés par le notaire, y compris la traduction des certificats moldaves de naissance, de divorce (de mariage), de casier judiciaire, de feuille de sortie, de livret militaire, de copie d’acte d’état civil, la traduction de passeport moldave. La traduction du russe en moldave, ainsi que l’interprétation moldave sont moins demandées, mais nous sommes prêts à vous rendre ce service aussi.

Le moldave (le roumain) sont essentiellement la même langue. Leurs désignations différentes moldave et roumain sont à expliquer plutôt par les facteurs politiques que linguistiques. Le dialecte moldave se rapporte à la version de nord-est du roumain parlé répandu sur le territoire de la principauté Moldave (maintenant le territoire de Moldovie et une partie du territoire de la Roumanie). Le dialecte moldave est une des cinq versions de la langue roumaine orale, dont les formes écrites littéraires sont identiques. Ainsi la rivière Prout (la frontière entre la Roumanie et la Moldavie) est seulement une frontière politique et non pas linguistique.

Près de 24 – 28 millions de personnes parlent roumain aujourd’hui, dont la plupart habitent en Roumanie et Moldavie. La langue roumaine est la langue officielle du territoire autonome Voyévodina en Serbie et une des langues officielles de l’Union Européenne. Le roumain comme langue étrangère est étudiée dans les pays où il y a des communautés roumaines (Serbie, Bulgarie, Ukraine et Hongrie). L’Institut de culture roumaine (http://www.icr.ro/) organise depuis 1992 les colonies de vacances pour étudier la langue roumaine. Les centres de langue roumaine existent dans plus de 38 pays du monde (y compris l’Allemagne, la France, l’Italie, la Hollande).

La langue moldave (roumaine) est basée sur l’alphabet latin. Jusqu’à 1989 deux versions d’écriture cyrillique ont été utilisées: de 1940 à 1980 l’alphabet cyrillique moldave, et jusqu’à 1857- l’alphabet cyrillique roumain. A présent l’écriture cyrillique n’est utilisée qu’en République de Pridnestrovyé.

Histoire de la langue moldave (roumaine)

L’histoire de la langue roumaine commence par la conquête du territoire de la Roumanie contemporaine par les Romains en 106. Car le nouveau territoire était riche en ressources minières (en particulier, en argent et en or), il était peuplé d’une manière assez dense par les Romains qui ont apporté avec eux le latin vulgaire. Le latin est resté longtemps la langue du pouvoir et du commerce et est devenu la base de la langue protoroumaine. Au IIIème siècle les Romains ont quitté le territoire de Roumanie et de Moldavie modernes sous pression des habitants du lieu, des Daciens et des tribus des Goths. Dakya est devenue la première province abandonnée par les Romains en 271 de notre ère. La question sur ce le fait, qui sont les habitants de la Roumanie et de la Moldavie: les descendants des Romains ou des tribus qui l’ont conquise reste discutable.

A cause de l’isolation géographique la langue roumaine est devenue la première langue romaine qui a commencé à évoluer indépendamment du latin. Jusqu’au milieu du XVIIIème siècle elle n’a presque subi d’influence des autres langues romaines. La plupart de dialectes roumains a été unifiée en langue protoroumaine pendant la période du VIIème au Xème siècles quand le territoire de la Roumanie était sous la domination de l’Empire Byzantin. À partir du Xème siècle la langue roumaine (moldave) a commencé à subir l’influence des langues slaves, et dans une certaine mesure de la langue grecque et plus tard des langues turque et hongroise.

Quand la Bessarabie a été annexée à la Russie en 1812 le moldave a été reconnu comme langue officielle de la province Bessarabie où le moldave a été utilisé à côté du russe. Progressivement la langue russe s’est répandue sur le territoire de la Moldavie. En 1829 la Russie a annulé le statut autonome de Bessarabie et avec cela l’utilisation obligatoire de la langue moldave dans les interventions officielles. Depuis ce moment tous les actes réglementaires ont été publiés seulement en russe et une période de transition temporaire de sept ans a été introduite où les actes en roumain étaient valables. De 1871 à 1905 la seule langue officielle du territoire était le russe, ce qui a amené à l’accroissement de l’opposition linguale et culturelle. Au cours de 1905 – 1906 les Zemstva de Bessarabie ont demandé maintes fois de leur donner le droit d’enseigner en langue natale. À cette même époque les premiers journaux et revues en roumain apparaissent. En 1913 le Synode a permis aux églises sur le territoire de la Bessarabie d’utiliser la langue roumaine lors des offices.

Faitsintéressants sur la langue moldave (roumaine)

• Dans la Constitution de Moldova la langue officielle du pays est appelée le moldave, et dans la Déclaration d’indépendance – le roumain. La loi «Sur le fonctionnement des langues sur le territoire de la République Soviétique Socialiste de Moldavie» de 1989 parle de “l’identité linguale moldave-roumaine”. Après les débats politiques sur la désignation de la langue la question est devenue d’actualité, et en 2000 le groupe de linguistes roumains a reconnu l’utilisation du nom « langue moldave » non scientifique. La tentative du président de la Moldavie Mirtcha Snegour d’introduire le nom officiel « langue roumaine » a été rejetée par le Parlement de la Moldavie comme «expansionnisme roumain». En 1476 le chroniqueur polonais a inscrit que les moldaves et les Valaques (les habitants de la région historique au sud de la Roumanie) parlent la même langue;
• La langue roumaine (moldave) ressemble plus que d’autres langues romanes au latin. La langue roumaine a conservé cinq déclinaisons (des sept latines), le genre neutre et la morphologie de formation des formes temporelles pareille à la latine;
• En 2003 le dictionnaire roumain-moldave a été publié, il a été rédigé par le député Vasilé Stati. Le dictionnaire contient 19 000 mots, 340 pages et a été publié à un tirage de 5000 exemplaires;
• Selon les données de recensement de la population de 2004, 16,5 % de population de Moldavie (558 508 de personnes) ont déclaré la langue roumaine comme leur langue natale, et 60 % -la langue moldave.

Discuter la langue moldave sur le forum des traducteurs .