+7 (831) 262-10-70

+7 (831) 280-82-09

+7 (831) 280-82-93

+7 (495) 545-46-62

42Б, ul. B. Pokrovskaya, Nizhny Novgorod, Russia, 603000

Lundi au vendredi de 9 à 18 heures (GMT+3)

La traduction de la langue turque

La traduction de la langue turque

Le bureau de traduction Alba effectue la traduction de la langue turque en russe et du russe en langue turque des textes sur des sujets divers. À présent la traduction des documents du turc en russe est un service assez demandé. Cela est favorisé dans une grande mesure par le développement des relations du commerce et touristiques de la Russie et de la Turquie, ainsi que par le fait que l'mmobilier en Turquie devient de plus en plus populaire parmi les citoyens russes. On nous demande le plus souvent d’effectuer la traduction du turc des documents de douane (traduction de la déclaration d’exportation), des documents pour d'achat d'immobilier, ainsi que la traduction du turc et en turc des prospectus touristiques. Dans la plupart de cas la traduction des documents de douane de la langue turque n’implique pas une certification de notaire, mais on est prêt à rendre ce service aussi. Notre bureau de traduction est prêt à effectuer l’interprétation turque en russe.

La langue turque est la langue natale pour plus de 63 millions de personnes dans le monde entier, ce qui la fait la plus répandue des langues turques. La plupart de locuteurs natifs de la langue turque habite en Turquie et en Chypre, les communautés parlant turc existent en l’Irak, en Grèce, en Bulgarie, en Macédonie, au Kosovo, en Albanie et dans certains autres pays de l’Europe d’Est. La plus grande communauté turque de l’Europe occidentale habite en Allemagne et compte d’après les estimations différentes de 2,8 à 3,2 millions de Turcs, ce qui fait 3,7 % de la population de l’Allemagne.

Les racines de la langue turque viennent de l’Asie Centrale. Après l’adoption de l’Islam en 950 la langue turque a subi une grande influence des langues arabe et perse. À l’époque de l’Empire Ottoman (1299 – 1922) la langue officielle de ce territoire était un mélange des langues turque, perse et arabe qui a reçu le nom de la langue ottomane. Après la fondation de la République Turque l’écriture ottomane a été remplacée par la version phonétique de l’alphabet latin au cours de la réforme d’Attaturk de 1928. L’Association Linguistique Turque fondée en 1932 a effectué la réforme de langue orientée vers l’élimination des emprunts perses et arabes de la langue turque et leur remplacement par les versions turques traditionnelles. La réforme capitale de langue a amené à ce que des générations différentes des Turcs ont commencé à parler les langues différentes. La génération née avant 1940 utilisait la version ancienne avec les emprunts arabes et perse, alors que la population plus jeune parlait déjà la langue turque moderne.

Faits intéressants sur la langue turque et la Turquie:

• Saint Nicolas qu’on connaît mieux sous le nom de Santa Claus est né dans la ville de Patara sur le territoire de la Turquie moderne;
• le mont Ararat de la légende de l’arche de Noé se trouve sur le territoire de la Turquie;
• le café, les tulipes, les guignes ont été amenés en Europe de la Turquie;
• Istambul est la seule ville du monde qui est située sur deux continents;
• en Turquie il y a plus de 9000 plantes dont 3000 sont endemiqus. Pour comparer sur tout le territoire de l’Europe il n’y a que 11 500 espèces de plantes.
• Malgré que l’alphabet turc soit basé sur l’alphabet latin ils y manque les lettres Q, W et X. En même temps ces lettres existent dans l’alphabet des Kurdes qui sont la minorité nationale sur le territoire de la Turquie. Les autorités officielles turques en s’opposant au mouvement des Kurdes pour l’indépendance interdisent d’utiliser les lettres Q, W et X sur le territoire du pays. En particulier si le prénom et le nom d’une personne contiennent ces lettres on peut rejeter sa demande de passeport.