+7 (831) 262-10-70

+7 (831) 280-82-09

+7 (831) 280-82-93

+7 (495) 545-46-62

42Б, ul. B. Pokrovskaya, Nizhny Novgorod, Russia, 603000

Lundi au vendredi de 9 à 18 heures (GMT+3)

La traduction de l’ukrainien en russe

La traduction de la langue ukrainienne en russe

La demande de services en traduction de la langue ukrainienne s’est accrue après la désintégration de l’URSS, car les documents délivrés sur le territoire de l’Ukaine ne sont plus accompagnés de traduction de l’ukrainien en russe. La plus demandée est la traduction de l’ukrainien des documents personnels, y compris de ceux qui sont nécessaires à l’obtention de la citoyenneté Russe ou du permis de séjour. Comme exemple on peut citer la traduction en russe des passeports des citoyens d'Ukraine, la traduction des diplômes ukrainiens, des certificats de naissance (de mariage, de divorce ou de décès), des documents d’addition d’hérédité, des livrets militaires. Dans la plupart de cas la traduction des documents de la langue ukrainienne doit être certifiée par le notaire ce qui présente une difficulté essentielle pour la plupart de citoyens de la Russie et de l’Ukraine qui sont obligés de traduire leurs documents de l’ukrainien ou en ukrainien. Notre bureau de traduction est prêt à rendre des services en certification notariale de n’importe quels documents de la langue ukrainienne à condition que leur présentation corresponde aux exigences des bureaux de notaires russes (c’est seulement l’original qui est certifié, toutes les pages doivent être numérotées et cousues ensemble).

La complexité la traduction de l’ukrainien en russe réside justement dans la proximité de ces langues, en présence d’un grand nombre d’unités lexiques et grammaticales semblables dans la forme, mais différentes dans leur contenu (et l'inverse). Malgré que beaucoup de mots ukrainiens soient intuitivement compréhensibles au locuteur de la langue russe, les règles grammaticales de leur emploi peuvent essentiellement différer. Pour cette raison la traduction de qualité peut être accomplie seulement par le traducteur de la langue ukrainienne qui a une instruction supérieure.

Le nombre approximatif de locuteurs natifs de la langue ukrainienne est supérieur à 40 millions de personnes. La langue ukrainienne est surtout répandue sur le territoire de l’Ukraine (31 millions de personnes parlant ukrainien), en Pologne (150 000 personnes), au Canada, en Belarus, en Slovaquie, en Argentine, au Brésil, en Australie et au Pridniéstrovié (à peu près 70 000 personnes). La langue ukrainienne est irrégulièrement répandue sur le territoire de l’Ukraine elle-même. Le plus grand taux de population qui parle ukrainien habite en région de Ternopol (98,3%) et le plus petit – à Sébastopol (6,8%).

La langue ukrainienne (ou ukrainska mova) appartient au groupe de langues slaves d’est et est la langue officielle de l’Ukraine. L’écriture de la langue ukrainienne est basée sur l’alphabet cyrillique. La langue ukrainienne dérive de la langue parlée slave ancienne qui a été utilisée par les habitants de Kiev aux Xème-XIIIème siècles. Au cours de son histoire la langue ukrainienne a été maintes fois interdite et persécutée, mais elle s’est conservée grâce à la culture du peuple ukrainien, son folklore et ses chansons. Aux XIIIème-XIVème siècles la Russie du nord-est s’est trouvée sous le joug des Mongols, et le territoire de l’Ukraine contemporaine a été annexé à l’État lituanien. À cette époque se forme la base de la langue ukrainienne sous l’influence des langues lithuanienne et biélorusse (dit koyné). Après la formation en 1569 de la Retch Pospolitaya la langue ukrainienne se développe déjà sous l’influence de la langue polonaise, et après l’annexion de l’Ukraine à la Russie à la fin du XVIIIème siècle l’influence de la langue russe sur la langue ukrainienne devient plus forte. La langue ukrainienne moderne s’est formée définitivement dans la première moitié du XIXème siècle grâce aux travaux du poète T.G. Chevtschenko, des écrivains I.P. Kotliarevsky et Ivan Franko.

Faits intéressants sur la langue ukrainienne

• en 1934 au concours de beauté à Paris la langue ukrainienne a pris la deuxième place après l’italienne en mélodie de la parole;
• en ukrainien il y a un cas de plus qu’en russe. Le cas supplémentaire est utilisé pour appeler quelqu’un (par exemple, Petré!, dans le cas nominatif ça sera Pétro). Dans la langue russe ce cas s’est conservé dans l’expression "Bozhé sokhrani!" - Dieu me préserve!;
• selon les données de recensement de 2001 la langue ukrainienne a été désignée comme la langue natale de 67,5% de la population de l’Ukraine, et 29,6% de population ont désigné le russe comme leur langue natale . 38,05% de population de l’Ukraine parlent ukrainien en famille (30,36% utilisent les deux langues, et 30,54% - utilisent seulement le russe). La part des livres russes dans la marché des livres de l’Ukraine est de 61%;
• les noms slaves anciens des mois se sont conservés dans la langue ukranienne à la différence à la langue russe: janvier - sitchen (saison d’abattage du bois), février - lutiy (froid), mars – bérézen -bouleau (à présent il y a quelques explications: bouleau commence à fleurir; on prenait le jus de bouleau; le bouleau a été brûlé pour obtenir du charbon), avril – kviten -fleur (début de floraison du bouleau), mai – traven- herbe (l’herbe verdit), juin – tcherven- rouge (les cerises rougissent), juillet – lipen-tilleul (début de floraison du tilleul), août – serpen-faucille (faucille indique le temps de moisson), septembre – veresen-bruyère (floraison de la bruyère), octobre – jovten- jaune, novembre – listopad –chute des feuilles, décembre- grouden-amas (du mot "grouda-amas" – ornière gelée sur le chemin).